Transdromoise 2018 

Transdromoise 2018 

Transdromoise 2018

On a vu naître et passer pas mal de courses de marche et vol en France .
il y en a une, la plus ancienne, la toute première (fille de la X-alps), qui dure encore, qui perdure, et ce n’est pas pour rien.
Une belle course, un événement comme ça, c’est une alchimie difficile à mettre en place, en tout cas à organiser, mais quand tous les ingrédients sont là au bon moment avec les bonnes personnes ça donne quand même un sacré résultat.
La particularité de la Transdromoise et c’est ce qui m’a le plus marqué dans l’édition 2018, est le fait de pouvoir voler tranquille. Le temps n’étant pas vraiment un critère de performance. J’ai surtout cherché à assurer mes vols, à rester en l’air. Sans chercher à toujours avancer, j’ai volé serein, en assurant. Le fait de pouvoir se poser et redécoller est aussi super intéressant .(c’est interdit en CFD et autres compétitions, allez savoir pourquoi…) C’est un facteur qui te détend et très plaisant. Pouvoir se poser sur n’importe quelle montagne et re-décoller après, c’est pouvoir s’arrêter manger, pisser (pensons aux femmes), rajouter un coupe vent, ou enlever des fringues, se reposer, se réchauffer, faire un point météo, attendre de meilleures conditions, profiter de l’instant, de l’endroit, … ça fait partie aussi du vol, ça l’embellit.
Sur une Transdromoise tu sais que si tu as raté quelque chose aujourd’hui, demain tu essayeras et demain tu feras sûrement mieux. C’est ça qui est génial , j’ai pu voir tout le monde se dépasser, vaincre ses problèmes, ses échecs et avoir la joie de réussir.
En cadeau, la nature à été sympa et nous a offert de belles conditions .
Je m’inscrivais à ma 6 ième, et franchement je pensais faire un parcours disons classique. Mais c’était sans compter la nouvelle équipe et ses nouvelles idées (géniales) qui nous a emmené faire un tour à l’extrême Est de la Drôme c’est-à-dire dans le massif du Dévoluy.
Un super itinéraire nouveau, original, dans de très belles montagnes.
Ce fût un plaisir, notamment avec le final, face aux brises, par dessus un secteur que je connais bien et que je pensais vraiment passer à pied tant il est peu évident à négocier. Et non ! j’ai pu passer en vol et d’autres aussi ! J’ai tenté, réussi, appris, que demander de plus…
Paul de l’organisation que j’avais rencontré un peu avant m’avait dit que ce n’était pas trop grave s’il n’y avait pas beaucoup de concurrents puisque en général les Transdromoises avec peu de monde étaient souvent les plus sympathiques, les plus conviviales. (T’avais raison Paul !).
Une super ambiance, de beaux vols, de beaux paysages, des bons moments partagés, des images pleins la tête, ….
C’était vraiment sympa.

 

 

Lien vers l’article original :

Publiée par Sam Essertier sur Lundi 8 octobre 2018